Seleccionar una pagina

Lo punt sus las i

0 |

Pourquoi est-ce important de s’abonner au Diari ?

L’abonnement, c’est important

(et c’est possible dès 1,5€/mois !)

Ah, Lo Diari nous parle en français, c’est que ça doit être important.

Alors : oui.

Il y a bien deux choses que nous ne faisons que rarement : nous exprimer en français et parler de choses qui fâchent. Pour des raisons égales d’ailleurs : nous avons voulu que le magazine de la cultura en occitan se construise petit à petit comme une sorte de bulle rassurante, un espace de liberté, de vagabondage et de découverte où la pratique, l’utilisation et la mise en valeur d’une langue minoritaire deviennent des actes naturels et réjouissants. Voir les choses avec cette positivité curieuse, cette coloration du monde qui vous accompagne, lecteurs et lectrices, à chaque page feuilletée, nous a sans doute grandement aidés à faire connaître le magazine, à asseoir une (petite) notoriété. C’est aussi elle qui nous apporte de nouveaux sujets, de nouvelles contributions, de nouveaux projets aussi, dont certains devraient aboutir très prochainement, pour notre plus grande joie et la vôtre aussi, nous l’espérons.

À trop se concentrer sur le mi-plein du verre on peut toutefois en oublier sa part d’incertitudes, d’où notre besoin de faire un point à mi-saison (le 3ème numéro de l’année vient de partir à l’imprimerie). Nous ne vous apprendrons rien en disant que le climat n’est pas au beau fixe pour nos langues et cultures. Le contexte n’est pas facile pour l’éducation, la transmission, la vie publique, il ne l’est pas plus pour les métiers de la culture ou bien pour la presse, Lo Diari s’étant installé quelque part à cette patte-d’oie. Une situation bâtarde qui ne nous facilite sans doute pas les choses : Lo Diari bénéficie de subventions publiques, via des canaux dans lesquels nous ne rentrons d’ailleurs qu’au prix de quelques contorsions, ou de certaines aides de collectivités, plus ou moins directes. Mais de ce côté nous recevons d’alarmants signaux, dont nous attendons encore, pour l’heure, la confirmation.

L’autre source de financement du magazine culturel occitan c’est vous, ce sont les abonnements. C’est une véritable boussole, et elle nous est essentielle, pour déterminer dans quelle direction aller, quelles pistes explorer, quels projets développer. Comme pour tous nos collègues de la presse généraliste ou spécialisée, nous considérons que cette publication n’est pas la seule propriété de la structure qui l’édite (en l’occurrence l’Institut d’Études Occitanes région Occitanie) : c’est aussi la vôtre. Ainsi, faire le choix de vous abonner à la revue ce n’est pas simplement toucher du bout des doigts ces 36 pages couleurs ou y laisser aller votre regard et vos pensées : c’est un engagement à nos côtés. Parce que vous considérez que l’occitan c’est important, que véhiculer une vision moderne de la culture est vital pour l’avenir, qu’il y a tant de choses à montrer, apprendre, promouvoir. Parce que vous estimez que Lo Diari, et son équipe de près de 40 contributeurs, fait œuvre utile. Mais aussi évidemment parce que vous appréciez ce que vous y voyez, tant sur la forme que sur le fond !

Tout ceci nous le savons parce que vous nous le dites, qu’on nous le rapporte et que nous l’entendons. Nous constatons un réel engouement autour de ce Diari, il s’en parle, et nous sommes de plus en plus souvent invités nous-mêmes à en parler et à le présenter, nous commençons à multiplier les présences lors d’événements, nous avons signé un premier hors-série qui a touché avec succès toute une population de lycéens et lycéennes dans des proportions inédites, les idées foisonnent… Il s’en parle, de même qu’il se lit davantage : notre site et nos articles en ligne sont de plus en plus consultés, la courbe des visiteurs ne cesse d’augmenter, de même que les inscriptions à notre lettre d’informations.

Mais en réalité, et c’est tout à fait paradoxal compte tenu de tout ce qui précède, notre nombre d’abonné·e·s n’évolue que très peu. Jugez plutôt le désarroi qui est le nôtre au moment du décompte : plus des ¾ des inscrit·e·s à notre infolettre et 9 visiteurs du site sur 10 ne sont pas abonné·e·s au magazine ou au magazine en ligne. Ceci sans parler de la version papier du magazine, que nous savons utilisée en classe, ce qui nous réjouit, quand trop peu de CDI et d’établissements ont fait la démarche de s’abonner. Sans oublier les non-réabonnements, oublis aux conséquences fâcheuses lorsqu’ils se produisent en masse.

Aussi, oui, nous nous permettons d’insister en français : l’abonnement, c’est important, et nous vous invitons chaleureusement à sauter ce pas. En vous rappelant que Lo Diari propose plusieurs formules, à partir d’1,50€ par mois sans engagement de durée pour les bourses plus modestes. Ceux et celles qui veulent aider au-delà de leur soutien par abonnement et de la réclame faite à leur entourage (merci !) peuvent également le faire, via un don déductible des impôts.

Enfin nous vous rappelons que Lo Diari est toujours disposé à accueillir de nouvelles plumes culturelles, dans ses pages ou sur le magazine en ligne et que toute participation, quelle que soit sa hauteur, favorisera la pérennisation et la continuité d’un titre somme toute encore jeune. N’hésitez pas !

Entre totes e totas, o farem tot !

close

Òu, plan lo bonjorn ! 👋
Aquò fa plaser de te veire rebalar per aicí.

Sabes que te pòdes marcar a la letra d'informacions del Diari ? Basta d'un mail per te téner al fial de çò que pareis, magazines, articles e mai !

Pas d'espam ! Mandam 1 a 2 letras per mes, pas mai. Legís nòstra politica de confidencialitat per ne saber mai.

A prepaus de l'autor

Danís Chapduelh

Perigòrd d'origina vivent a Tolosa aprèp un passatge a Bordèu, mas d'èime panoccitan, oficii coma cap-redactor del Diari a la seguida de Sebastian Pugin, qu'ensagi de contunhar son òbra. Ai una formacion en letras, en lenga occitana e en projèctes culturals, tanben en comunicacion, webmastering e evenimencial. Soi curiós de tot çò qu'es creacion, encara mai s'es en ligam amb la lenga occitana, e s'estimi melhor daissar parlar los autres e jogar lo "Mossur Leial" en colissas, me veiretz d'aicí e d'alai signar qualques articlons, en defòra del tradicional edito, sus de subjèctes variats. En mai del Diari soi cargat de mission sus d'autras accions de l'Institut d'Estudis Occitans de la Region Miègjorn-Pirenèus qu'o edita, e fau tanben d'autras causòtas a costat.

Soscriure
M'assabentar quand
0 Comentaris
Retorns en linha
Veire totes los comentaris

M’aboni !

Anóncia

Lo CalenDiari

La letra del Diari

Òu, plan lo bonjorn ! 👋
Aquò fa plaser de te veire rebalar per aicí.

Sabes que te pòdes marcar a la letra d'informacions del Diari ? Basta d'un mail per te téner al fial de çò que pareis, magazines, articles e mai !

Pas d'espam ! Mandam 1 a 2 letras per mes, pas mai. Legís nòstra politica de confidencialitat per ne saber mai.

Los darrièrs clips

Cargament...